QUI  ÉTAIT  CHANTAL COSNAY  EN 1989 :

article de MARIE CLAIRE MAGAZINE – MARS 1989

VOUS AVEZ DIT PASSION ? CHANTAL COSNAY

 

            Quel est l’enfant qui, ayant enfin compris ce qu’étaient un oncle, un cousin, et une grande tante, ne s’est pas amusé à représenter par un ’arbre’ les différents rouages de sa famille ? Il est en effet un besoin essentiel, celui de connaître ses racines, de savoir d’où l’on vient, ou celui de chercher une attache affective avec un pays ou une région perdue, avec son passé. Et cette curiosité de fouiller le passé alliée au plaisir de retrouver la trace d’un ancêtre après maintes investigations, Chantal COSNAY en a fait son métier : généalogiste.

 

            ‘j’étais au départ technicienne dans l’industrie en électronique. Mais la recherche industrielle ne me suffisait pas. Je voulais exercer une passion, dans une réelle indépendance qui soit en relation avec l’Histoire, la famille, qui me demande une disponibilité totale et qui sollicite par ailleurs, mon goût pour l’organisation. J’ai fait un choix’.

 

            A 24 ans, en 1982, Chantal commence à se documenter avec méthode sur l’histoire de la Provence, l’organisation des archives et se constitue pendant plusieurs années ses propres outils de recherche. ‘La documentation est un outil indispensable pour être d’un bon rapport ’informations trouvées/ temps passé’ et pour baliser les 2000 kilomètres de documents des Archives de France !’

 

            Mais au juste, que fait un généalogiste ? ‘Il y en a deux types : les chercheurs d’héritiers et les chercheurs d’ancêtres. J’appartiens à la seconde catégorie. Nous sommes 25 en France. Notre travail consiste non seulement à retrouver des actes de l’état civil, mais aussi à rassembler des informations sur les métiers, les religions, les fortunes, les relations de l’individu avec son milieu social, bref à reconstituer un tableau vivant d’une famille. Nous sommes un peu les Sherlock Holmes du passé, réunissant les indices nécessaires à prouver une intuition’.

 

             Aujourd’hui, Chantal COSNAY, effectue environ 50 recherches par an, mais toujours une seule à la fois ‘parce que je m’investis complètement dans la famille. Quand je fais un arbre, je suis de la famille. Et c’est en me replaçant dans son contexte que je découvre où il faut chercher’.

 

            Une histoire de passion ? C’est une aventure interminable, qui demande une grande disponibilité de temps et d’esprit : on ne sait jamais s’il faudra une journée ou 20 ans pour débloquer une difficulté et on ne sait jamais ce que l’on va découvrir’. Et Chantal COSNAY de nous exhorter à ne pas jeter n’importe quoi : ‘chaque photo ou lettre de famille qui passe entre nos mains est un document d’archives dans 20 ans. C’est un cadeau à nos descendants que de leur garder un passé’

 

  

Vous pouvez écrire à :

 Chantal COSNAY, généalogiste professionnelle, 21 rue Emeric David,

F-13100 AIX en PROVENCE, France, tel. 04 42 26 87 79.

   

PREMIERE        PRECEDENTE        SUIVANTE        RETOUR PAGE D'ACCUEIL